Étape à Rabat, une capitale moderne et interculturelle

Inscrite depuis 2012 au patrimoine mondial de l’UNESCO, Rabat est la capitale politique et administrative du Maroc. C’est une ville moderne, qui jouit d’un patrimoine historique et culturel exceptionnel. Son héritage interculturel ainsi que ses 60 kilomètres de côtes où se succèdent criques rocheuses et plages de sable fin font d’elle une destination touristique majeure.

Fondée au VIIIe siècle avec J.-C. par les Phéniciens comme plusieurs autres villes côtières marocaines,  Rabat a été aux mains de plusieurs peuples tout au long de son histoire, des Carthaginois aux Français, en passant les Romains, les Andalous musulmans et les différentes dynasties berbères. A la fin du protectorat français en 1956, le sultan Sidi Moulay Youssef, futur roi Mohammed V, maintient Rabat comme capitale. Siège du gouvernement et foyer de l’autorité royale, Rabat est une ville authentique et pleine de vie. Les espaces verts y sont très nombreux, avec plus de 20m² par habitant, deux fois plus que ce qui est recommandé par l’OMS. Le Conseil de la Ville de Rabat s’est investi dans l’embellissement de la ville et réaménageant et créant de nouveaux espaces verts. De nombreux jardins, parcs et espaces verts ont ainsi été créés et aménagés, où les promeneurs peuvent se reposer sur un banc et s’imprégner de verdure.  Le Jardin d’essais botaniques (Agdal) en est un bel exemple.

Le jardin d’Essais Botaniques de l’Agdal

rabat-jardins-botanique

rabat-jardin

rabat-jardin-bo

Véritables poumons verts des populations urbaines, les espaces verts constituent également un support de la diversité biologique et participent à la lutte contre le réchauffement climatique, à la réduction de la pollution atmosphérique et à la protection de l’environnement.

Mosquée Al-Sounna-lycee Moulay Youssef

Hors de l’enceinte du Palais Royal, la mosquée As-Sounna a été construite au XVIIIe siècle par les Alaouites. Si vous consultez une photo ancienne, vous vous apercevrez que le minaret a été inversé dans les années 1960. Il se trouvait au nord et a été déplacé pierre par pierre pour être reconstruit au sud. Le roi Hassan II qui l’a restauré, voulait que le minaret soit dans l’axe de la perspective de l’avenue Mohammed V.

rabat-mosquee-as-sounna_ouest-large 

rabat-palais_royal0038-large

Dar al Makhzen – Palais Royal

Le Dâr-al-Makhzen, palais royal et siège du gouvernement où travaillent et résident plus de deux mille personnes a été construit plus récemment puisqu’il date de 1864 et a été érigé sur les ruines de l’ancien palais. Devant la porte d’entrée du palais, se trouve le Mechouar, parvis sur lequel se déroulent les principales fêtes en l’honneur du Roi.

rabat-palais-royal

rabat-palais-royal-3

Palais de la Kasbah des Oudayas- Musée national des bijoux

Le Palais de la Kasbah des Oudayas fut la première résidence royale construite par les souverains Alaouïtes et date de la seconde moitié du XVIIe siècle. Il s’agit d’une demeure plutôt modeste, qui a été remaniée lors du protectorat français en 1917. Ce palais a subi depuis, pas mal de restaurations, mais il demeure typique des constructions de maisons marocaines. Il abrite aujourd’hui le musée national des bijoux inauguré fin 2006 qui accueille une remarquable collection de bijoux anciens et sert aussi de salon de réception.

rabat-rashbat-des-ouadaias

rabat-le-musee-des-oudayas